La violence conjugale tout comme la maltraitance des enfants placés sont des fléaux qui sont durement sanctionnés. Elle survient entre deux personnes qui ont une relation intime. Notons que cet acte est constitué de violence, de menaces et de contrainte physique, sexuelle ou économique. Dans notre article nous vous invitons à découvrir les différentes causes de la violence conjugale ainsi que les sanctions qui vont avec. 

Qu’est-ce que la violence conjugale ?

La violence conjugale ou violence habituelle est un péché puni par les légalités juridiques d’un État. En effet, les coups reçus et les blessures causées au cours d’une violence conjugale sont plus sanctionnés par les États que les autres types de blessures. Que l’on soit d’une famille riche ou pauvre les sanctions de cet acte touchent toutes les couches sociales, essayez ici de savoir plus sur ses sanctions. 

 Quelles sont les causes de la violence conjugale ?

Pour ce qui est des causes de la violence conjugale, Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait une liste des événements à la base de ce vilain acte. Au nombre de ces derniers, nous avons : La désobéissance : cette cause est la plus fréquente de toutes. Elle intervient très souvent lorsque la femme refuse de bien s’occuper de son homme et de ses enfants ou encore en cas de manque de respect envers son partenaire. L’infidélité : lorsque les femmes refusent de coucher avec son homme, ce dernier pense que la femme est infidèle.

 Quelles sont les sanctions pénales de cet acte ?

En France, le Code pénal de 1994 punit gravement cette violence habituelle. En cas de torture ou de barbarie, le coupable court une réclusion criminelle de 20 ans. En cas d’une incapacité totale de travail, l’auteur des violences court une peine de 3 ans d’emprisonnement plus une amende de 45 000 €.