Tout comme la marche chrétienne nécessite le respect de 10 commandements divins, la réussite en entreprenariat est subordonnée au respect de certains préceptes qu’on peut appeler commandements de la vie entrepreneuriale.

Les préceptes pour réussir en entreprise

La force de l’ambition

La première vertu d’une aventure entrepreneuriale réussie est une forte volonté de réussir. Le point de départ de l’entreprenariat est d’être ambitieux. Il faut rêver grands sans être utopiste pour tutoyer la réussite.

La prise de risques

Le dicton qui ne risque n’a rien est très parlant en entreprise. Pour entreprendre il faut accepter marcher vers une destination sans garantir de résultats. Il faut avoir le courage de tomber et de se relever.

Avoir le sens de la délégation des responsabilités

L’entrepreneur ne doit pas être un omniprésent et omnipotent. Puisqu’il ne saurait être à tous les endroits au même moment, l’entrepreneur est tenu de décentraliser ses pouvoirs. Il est mauvais pour l’entrepreneur de se faire irremplaçable. La qualité d’un bon manager est de savoir faire faire des choses significatives par ses subordonnés, ce faisant il est les rend à même d’assurer la vie de l’entreprise en son absence pour quelque motifs que ce puisse être. Quand on joue en solo on perd toujours face à une équipe.

Savoir assumer ses actes

Il faut assumer les résultats de ses prises de décision furent- elle bonnes ou mauvaises. Les choix que vous faites déterminent le type de dirigeant que vous êtes. Il serait malséant de chercher à faire couvrir ses erreurs par un subordonné.

L’adaptabilité

Le monde de l’entreprenariat est une sphère en perpétuel mouvement, le marché est en continuel développement. Les techniques, ainsi que les stratégies sont également à une évolution constante et il urge également de s’y adapter constamment. L’entreprise connait inévitablement une chute lorsque que son créateur commence par devenir obsolète.

S’avoir choisir ses associés

Une mauvaise collaboration est une des pierres de chute d’une entreprise. Il faut donc savoir se faire entourer. Trois critères peuvent vous servir à choisir vos collaborateurs : l’honnêteté, l’intelligence le dévouement à la tache.