Quelques facettes de l’avocat pénaliste

Le rôle de l’avocat pénaliste à notre époque a considérablement évolué, même si l’on constate une méconnaissance générale des fonctions qui peuvent être développées, au-delà de la défense bien connue devant les tribunaux de personnes ayant commis – prétendument – un crime. Voici des cas d’intervention d’un avocat pénal.

 

Assistance au commissariat de police 

Que ce soit en cas d’arrestation ou de convocation, la première déclaration est cruciale. Pour apprendre sur l’huissier de justice, cliquez maintenant ici. L’avocat pénaliste conseille son client sur la meilleure option entre faire une déclaration ou exercer le droit de garder le silence, car même si depuis l’avocat peut avoir un entretien confidentiel avec le détenu avant la déclaration, en pratique, il n’y a pas d’accès à toutes les informations contenues dans la déclaration, puisque le détenu a le droit d’accéder aux éléments de la procédure qui sont essentiels pour contester la légalité de la détention.

 

Présence dans les locaux du tribunal 

Que ce soit à la suite d’une arrestation antérieure ou d’une convocation judiciaire, à la suite d’une plainte ou d’un procès, l’avocat pénaliste conseillera son client dans sa déclaration devant le juge, en ayant eu accès au dossier judiciaire et aux indices d’un crime contre la personne mise en examen, ainsi qu’en disposant de ses propres arguments et preuves, préconisant ainsi la meilleure stratégie argumentative.

 

Défenseur dans le processus 

Le processus pénal comporte plusieurs phases dans son ensemble : l’enquête, l’intermédiaire et, finalement, le procès oral (sans préjudice du système d’appel). L’avocat pénaliste est le professionnel qui interviendra dans tous ces cas en essayant de faire valoir les arguments et les preuves de la défense.

 

Dépôt de plaintes 

De même, toute personne lésée ou victime d’un délit a le droit de déposer une plainte devant les autorités policières ou judiciaires et d’exercer l’action privée dans le cadre du processus découlant du délit, en vue d’obtenir la restitution ou la réparation de ses droits, y compris l’indemnisation à laquelle elle peut avoir droit en raison du délit subi.