Les actifs financiers sont généralement représentés par les placements financiers. Et nombreuses sont les entreprises qui en font usage en ce qui concerne la comptabilité financière de leur société. Si vous désirez en savoir plus sur l’actif financier avant de l’intégré dans les finances de votre entreprise, lisez alors cet article.

Qu’est-ce qu’un actif financier ?

Un actif financier est cette chose immatérielle que vous ne pouvez pas toucher et qui est de nature monétaire. Il est conservé par chaque entreprise suivant la valeur que cela représente pour eux. En effet, en comptabilité, vous avez la possibilité de classer les actifs financiers en deux catégories. Il s’agit de l’immobilisation financière et des valeurs mobilières. Cependant, sachez que ces actifs ne se traitent pas de la même manière. Les actifs financiers qui sont classés dans la catégorie des valeurs mobilières n’ont pas le même traitement parce qu’ils sont destinés à la vente. Par ailleurs, avant qu’un actif financier ne soit classé dans la catégorie de l’immobilisation financière, il doit être identifiable et évaluable.

À quoi sert-il ?

Comme défini ci-dessus, l’actif financier est utilisé en comptabilité. Dans les entreprises, il permet au comptable de faire toutes sortes d’analyse financière qui a rapport avec la société. Donc, si vous êtes comptable ou chef d’entreprise, vous devez l’utiliser dans vos rapports d’analyse financière. Cela vous permet de vérifier par exemple l’équilibre financier de l’entreprise dont vous êtes en charge. Aussi, avec l’actif financier vous pouvez calculer le ratio bilanciel.

Comment l’évaluer ?

L’évaluation de l’actif financier se fait en rapport à son coût d’acquisition. Ce dernier n’est rien d’autre que la sommation du prix d’achat des titres et les frais d’acquisition des titres. Pour avoir les frais d’acquisition, vous devez prendre en compte les honoraires, les droits de mutation ainsi que les commissions. Alors que le prix d’achat n’est rien d’autre que les frais d’actes à charge de l’entreprise.